Petit zoom sur le travail sur pierre !

Rédigé par Franck - - Aucun commentaire

Le domaine de la construction est un secteur très exigeant qui nécessite l’expertise de certains professionnels, dont le sculpteur. En effet, ce dernier est responsable de nombreux projets en BTP, non seulement du côté de la création, mais également au niveau de la restauration. Ce métier reste donc très important pour le quotidien des hommes. Voici un petit point sur tout ce qu’il faut retenir sur ce sujet.

Une branche à ne pas confondre !

Avant toute chose, il est préférable d’émettre une distinction entre ce que l’on appelle par tailleur et sculpteur de pierre. En effet, ces deux artisans diffèrent sur leurs activités. Le premier travaille plutôt la matière brute en une forme plus adéquate (en haut/bas-relief et en ronde bosse) pour le façonnage. Doté généralement d’un marteau et d’un burin, sa mission principale est de concevoir des assemblages du matériau pour la construction et la restauration des utilitaires dans le bâtiment. Quant au second, il se penche surtout sur la production d’objets plus esthétiques, voire artistiques comme des statues, des ornements décoratifs ou des plaques funéraires en granit par exemple. Le sculpteur est capable de proposer des œuvres personnalisés pour une quelconque commande. Toutefois, les deux professions sont complémentaires et ne vont l’un sans l’autre.

Les techniques du métier

En général, il existe deux méthodes bien distinctes pour façonner la pierre pour la rendre en une œuvre adaptée pour la construction ou pour la rénovation. Comme le matériau employé présente une résistance propre et une structure assez complexe, le travail exige alors un savoir-faire unique, beaucoup de précision et une inspiration hors du commun. La sculpture directe est la première manière utilisée en ce jour dans cette profession. Pratique plus contemporaine, cette technique requiert une imagination sur mesure pour l’application de la pierre. Toute erreur ou un simple déséquilibre risque de rater l’œuvre dans ce cas. Pour remédier à ce problème, la méthode de la sculpture indirecte peut être employée. Pour cette catégorie, une maquette en cire ou en argile est tout d’abord fabriquée pour pouvoir reproduire scrupuleusement le projet sur le matériau et à l’échelle choisie. Toutefois, pour les deux techniques, cela demande quelques capacités à ne pas négliger.

Comment devenir sculpteur

Dans cette perspective, il n’appartient pas à tout le monde de réussir à concevoir une statue de reproduction, des socles sur mesure, des ornements de jardin ou des plaques funéraires en granit par exemple. Cela exige un minimum de savoir-faire et beaucoup de qualités personnelles. Généralement, une formation de base en sculpture est requise pour cela, notamment dans les universités d’arts. De ce fait, pour pouvoir réussir dans cette profession, il faut entre autres disposer les connaissances nécessaires correspondantes. Il faut aussi posséder un véritable intérêt pour le travail de la pierre et pour le domaine du bâtiment. Cela sans parler d’une bonne précision sur la perception des volumes, ainsi qu’une forme physique adéquate. Il ne faut pas oublier que cette activité est essentiellement manuelle. Par ailleurs, comme cela se catégorise dans le secteur de l’art, une grande sensibilité est également très importante pour ce métier de sculpteur.

 

Classé dans : Non classé - Mots clés : aucun

Écrire un commentaire

Quelle est la troisième lettre du mot xzmrof ? :